Zombieland

Publié le par Sam's

affiche-Zombieland.jpgComédie horrifique/USA/2008/1h20
Réalisation : Ruben Fleischer. Scénario : Rhett Reese. Production: Gavin Polone. Musique : David Sardy. Interprètes : Woody Harrelson, Jesse Eisenberg, Emma Stone, Abigail Breslin, Amber Heard, Bill Murray,…


Sprintant sur le même terrain que Shaun of the dead, les zomblards de Bienvenue à Zombieland (titre français navrant que je m’efforce tout de suite d’oublier au profit de l’original) n’ont presque rien à envier à leurs homologues anglo-saxons. Eclats de rire et de sang sont au programme de ce train fantôme aussi fun que trépidant.
Columbus fait partie des survivants d’un monde désormais envahis par les morts-vivants. Dans ce zombieland infestés de bouffeurs de chair, le jeune homme, poule mouillée, s’est inventé un code de survie afin de résister aux attaques carnassières. Il sera rejoint par Tallahassee, son antithèse parfaite, qui prend son pied à massacrer du zombie par tous les moyens possibles et inimaginables. Son objectif : trouver les derniers Twinkies encore consommables (!). Un tandem improbable se forme alors, et leur chemin croise bientôt celui de deux jeunes femmes, qui sont elles aussi prêtes à tout pour survivre sur le territoire des morts…
Entre le buddy movie, le road movie et le zombie flick, Zombieland déverse son lot de réjouissances aux amateurs du genre sans perdre une seconde. Grâce à un rythme effréné ne laissant que peu de place à l’émotion, le film fait la part belle à ses personnages, irrésistibles, ainsi qu’aux moments funs et décomplexés. Pour sûr, l’ensemble ne serait pas aussi sympa sans son Woody Harrelson déchaîné ou le caméo chtarbé de Bill Murray. Mais toutes les séquences du premier long métrage de Ruben Fleischer, aussi courtes soient-elles parfois, possèdent une jolie part d’inventivité et de bonne humeur communicative. Le tour de force effectué par le réalisateur est d’avoir su, dans cette folie ambiante, éviter toute bouffonnerie embarrassante (les zombies demeurent des machines à tuer féroces) tout en privilégiant des mouvements de caméra parfaitement lisibles et ce, malgré la vélocité de ses morts-vivants (car oui, ils courent comme des dératés). Une jolie réussite, aussi jubilatoire que féroce (ça saigne beaucoup et c‘est cool), qu’il faut se procurer d’urgence sous peine de passer à côté d’un joli moment de détente. Déjà que ce n’est pas sorti sur nos écrans, ce serait trop con de le louper en dvd !
Zombieland n’a pas la prétention d’être un grand film d’épouvante. Son cocktail d’humour et d’hémoglobine n’a pour seul but que de réjouir durant 80 minutes tous les amateurs de zombie flicks en leur offrant un max d’idées fun, sans perdre de temps avec une quelconque émotion ou explication de son contexte. Du bonheur à l’état pur dont le seul véritable défaut est d’être trop court. Allez, vivement un second opus !
Note : 4/6

 

Publié dans Home Cinema

Commenter cet article

gally 10/04/2010 23:36



j'ai adoré ce film , et encore quand je dis " adoré " je suis gentille  ....


les zombies au ciné on commence a en faire le tour SAUF quand on tombe sur des films qui mettent en avant des personnages aussi improbables et attachants que ceux qu'on croise dans ce film la ,
limite on s'en cogne des morts vivants  du moment qu'on peut suivre encore et encore ce cher Woody dans son délire Banjo / Bill Murray  ....


 


C'est la qu'on s'rend compte a quel point les morts sont juste la pour servir les vivants  ....


 


Rhaaaa lovely kwa  .....


 


*_______*