Troll hunter

Publié le par Sam's

affiche-troll-hunter.jpgSorti le 27/07/2011

Aventure/Fantastique/Norvège/2010/1h43
Réalisation & Scénario : André Øvredal. Production: Sveinung Golimo, John M. Jacobsen. Musique : Johan Husvik. Interprètes : Otto Jespersen, Hans Morten Hansen, Tomas Alf Larsen, Johanna Mørck,…

Voilà que la Norvège se met à la mode du mockumentaire surréaliste avec cette traque aux trolls menée par un chasseur patibulaire et une bande d’étudiants en journalisme à la recherche de sensations fortes. Exit donc les monstres godziliens, les esprits frappeurs, les zombies ainsi que les infectés diaboliques, The Troll hunter nous révèle des créatures extraordinaires, jusqu’ici dissimulées par un gouvernement décidément toujours très cachottier. Attention : on nous ment !
André Ovredal adopte donc les gimmicks ultra connus du faux-documentaire horrifique pour tenter de nous faire vibrer devant cette traque aux trolls qui se veut aussi impressionnante qu’inquiétante. Et vas-y qu’on nous ressert de la shakycam qui fait gerber, de la night vision qui fait zarbi, des incohérences en veux-tu en voilà ainsi que des avertissements bidons pour nous faire croire que tout ce que l’on voit est bel et bien réel. Heureusement, André Ovredal aime les stremons et, plutôt que de filmer du vent à la manière d’un Blair witch, il nous sert et ressert encore du troll qu’il filme sous tous les angles. Toutes les caractéristiques de ces créatures connes comme la lune (dixit le chasseur himself) nous sont énoncées, laissant alors peu de place au mystère et au frisson. The Troll hunter s’apparente donc à un véritable ride au pays des trolls, comprenant la découverte de ces créatures gigantesques, la tentative d’approche (voir l’excellente scène du pont) et l’élimination (la pétrification restant la plus efficace). Plusieurs espèces nous sont présentées, de plus en plus dangereuses et impressionnantes, et l’action devient de plus en plus trépidante. A ce niveau-là, y a pas à chier, on en a pour notre argent. A part ça, et hormis les défauts inhérents au style adopté, la caractérisation des personnages humains frôle le néant absolu (hormis le chasseur, qui est plutôt cool) et l’on se fiche complètement de ces étudiants qu’on aurait bien voulu voir tous se faire écraser sous les pattes des créatures. En outre, la dimension politique annoncée est plus que légère, et ne sera certainement pas rehaussée par un final abrupt totalement frustrant.
Fier de ses trolls, le réalisateur multiplie les scènes spectaculaires, tout en exploitant admirablement les paysages norvégiens qui font partie intégrante du mythe païen. Un spectacle sans prétention dont l’unique but est avant tout de divertir. Dommage que la forme adoptée soit celle du faux documentaire !
Note : 3.5/6

 

Troll-hunter.jpg

Publié dans Salles Obscures

Commenter cet article

UniqueMan 01/08/2011 19:37



Assez d'accord avec cette critique! C'est bien fun dans l'idée... mais pas terrible et surtout pas du tout original dans sa réalisation.


 


Chouette blog en tout cas



Sam's 03/08/2011 21:45



Merci UniqueMan et bienvenue sur TheGreatMoviePictureShow! C'est toujours sympa de voir de nouvelles têtes par ici même si le blog est en train de mourir à petit
feu...