Toy story 3

Publié le par Sam's

affiche-Toy-story-3.jpgSorti le 23/06/2010

Animation/USA/2009/1h40

Réalisation: Lee Unkrich. Scénario : Michael Arndt, John Lasseter, Andrew Stanton, Lee Unkrich. Production: Darla K. Anderson. Musique : Randy Newman. Interprètes (voix v.o.) : Tom Hanks, Tim Allen, Michael Keaton, Jodi Benson, John Ratzenberger,…


Cette troisième aventure des jouets animés par les artistes des studios Pixar clôt en beauté une bien jolie franchise qui nous aura tour à tour éblouie par sa technique d'animation révolutionnaire (Toy Story étant pour rappel le fer de lance d'une nouvelle ère digitale en matière d'animation), par ses aventures aussi drôles que trépidantes et ses clins d'œil cinéphiles (le « bigger and louder » second opus) ainsi que par son atmosphère nostalgique, faisant ressortir chez plus d'un adulte l'enfant qui sommeille. On connaît aujourd'hui la recette Pixar par cœur, mais qu'est-ce qu'elle est succulente!
L'époque où Andy jouait avec ses amis en plastique est désormais révolue. Cela devait bien arriver un jour et aujourd'hui, l'adolescent, sur le point de partir à l'université, n'en a plus rien à faire de ses vieux jouets. Évidemment, cela inquiète fortement Woody, Buzz, Jessie, Rex et les autres qui se voient déjà prendre la poussière au grenier ou pire, finir à la poubelle! A moins que certains d'entre eux partent pour la garderie la plus proche, un endroit à première vue paradisiaque mais qui renferme en réalité des enfants turbulents ainsi que des jouets pas si bienveillants que cela...
Une fois de plus, on constate que chez Pixar le plus important n'est pas la forme (impeccable au demeurant, même si l'effet « hype » du relief est ici tout à fait dispensable) mais bel et bien le fond. Grâce à un scénario riche et fouillé qui prend ses racines dans la fibre nostalgique de ses spectateurs, ce troisième opus brasse une série de thèmes universels qui toucheront à coup sûr n'importe quel spectateur. En posant un postulat à priori simple (qu’avez-vous fait de vos vieux jouets/de votre enfance perdue ?), les scénaristes livrent une histoire aussi riche en gags qu’en humanité. Prenant la forme d’un film de prison avec les codes qui y sont attachés, l’aventure qui se déroule devant nos yeux s'avère trépidante, les idées fourmillant dans le moindre plan, les références étant légion et les personnages, nouveaux comme anciens, bons ou mauvais, dévoilent toute leur sensibilité sous leurs couches de plastique et de Mohair. Il n’est d’ailleurs aucunement question de manichéisme dans Toy Story 3 : les « méchants » s’avèrent troublants, cachant de véritables fêlures comme ce Big Baby au regard triste et effroyable ou Lotso, l’ours rose au passé traumatisant. Ils sont aussi, heureusement, souvent irrésistiblement drôles comme le bellâtre Ken (qui se fait traiter de « jouet de fillette ») qui courtise béatement une Barbie pas si blonde que cela. Les stéréotypes sont contournés, les gags foisonnent et les détails pullulent (bonjour mon voisin Totoro !) au sein d’une aventure drôle et émouvante dont le rythme ne faiblit jamais. Nul doute que vous percevrez dans le film plus d’un jouet célèbre qui aura égayé votre enfance (la Barbie, un Teddy bear, le chatter Telephone de Fisher-Price, un tricératops en plastique,…) et que vous aurez envie de les retrouver à l’issue du film. Et si vous ne remettez plus la main dessus, vous pouvez toujours remercier Pixar de les avoir fait revivre au cœur de leur dernière pépite. Big hug to the Pixar team !
Avec toute l’intelligence et la générosité qu’on leur connaît, les gars de chez Pixar offrent une ultime (?) aventure aux jouets de notre enfance en touchant directement le cœur des spectateurs les plus nostalgiques. Drôle, touchant et trépidant, Toy Story 3 a tout pour lui (sauf un effet relief purement anecdotique) et est probablement la plus généreuse et la plus irrésistible histoire de jouet qu’on aie vue sur un écran de cinéma.
Note : 5/6

 

Publié dans Salles Obscures

Commenter cet article

samom 22/07/2010 18:11



volou chose promise


 


vu ce matin et effectivement c'est un film extraordaire


drôle, émouvant, enthousiasmant


une oeuvre marquante


les gars de chez Pixar sont de grans enfants qui savent nous toucher


 


chapeau bas



samom 01/07/2010 23:27



Je vais attendre 15 jours pour lire ta chronique


car c'est trop énorme


j'en piaffe d'impatience


 


j'y reviendrai en temps voulu