Mammuth

Publié le par Sam's

affiche-Mammuth.jpgSorti le 05/05/2010

Comédie/France/2009/1h32

Réalisation & Scénario : Benoît Delépine & Gustave Kervern. Production: Jean-Pierre Guérin. Musique : Gaëtan Roussel. Interprètes : Gérard Depardieu, Yolande Moreau, Isabelle Adjani, Bouli Lanners, Benoît Poelvoorde,…


Voici une comédie française pas comme les autres puisqu’elle est signée par Gustave Kervern et Benoît Delépine, les deux zigotos membres créateurs du Groland et réalisateurs du road movie en chaises roulantes Aaltra ainsi que du très caustique Louise-Michel avec Yolande Moreau et Bouli Lanners.
Dans Mammuth, leur nouvel ouvrage, on fait la connaissance de Serge Pilardosse (Gérard Depardieu), un homme de 60 ans qui arrive à l’heure de la retraite. Pour être en ordre dans tous ses papiers, l’homme va devoir partir à la recherche de ses bulletins de salaires chez ses précédents employeurs. Pour ce faire, il enfourche sa bécane, une Münch Mammuth, qui lui vaut son surnom de « Mammuth ».
Ceux et celles qui connaissent les précédents films du duo ne seront pas dépaysé puisqu’on retrouve dans Mammuth le même esprit subversif, trash et le même type de mise en scène qui flirte parfois avec l’expérimental. Le résultat est donc parfois étrange, cru, et les situations sont souvent burlesques. Néanmoins, les réalisateurs apportent également de la tendresse et de la mélancolie dans leur film, émanant principalement du personnage interprété par un Gérard Depardieu colossal, dans tous les sens du terme. Ce que les réalisateurs ont su obtenir de l’acteur est assez étonnant et relève de l’inédit ! A ses côtés on retrouve également Yolande Moreau, les apparitions belles et fantomatiques d’Isabelle Adjani, mais aussi, dans des moindres rôles, Benoît Poelvoorde, Bouli Lanners ou encore la belle Anna Mouglalis (Romanzo criminale, Gainsbourg).
Mammuth est sans conteste un ovni au sein du paysage cinématographique français actuel (carrément ankylosé par des croûtes insupportables comme Camping 2) qui devrait plaire à un public curieux mais néanmoins averti ! Ca nous change des autres gros beaufs là…
Note: 4/6

 

Publié dans Salles Obscures

Commenter cet article