Kick-Ass

Publié le par Sam's

affiche-Kick-ass.jpgSorti le 21/04/2010

Action/USA/G-B/2009/1h57

Réalisation : Matthew Vaughn. Scénario : Matthew Vaughn, Jane Goldman d’après l’œuvre de Mark Millar & John Romita Jr. Production : Kris Thykier, David Reid, Matthew Vaughn, Brad Pitt, Adam Bohling, Tarquin Pack. Musique : John Murphy, Henry Jackman, Marius De Vries. Interprètes : Aaron Johnson, Nicolas Cage, Chloe Moretz, Mark Strong, Christopher Mintz-Plasse,…


Disons-le d’entrée de jeu, Kick-ass porte bien son nom et ne faillit pas à sa réputation. Le nouveau long de Matthew Vaughn (Layer cake, Stardust), en plus d’être hyper respectueux du comics créé par Mark Millar (Ultimates, Civil War, Wanted) et John Romita Jr (Amazing Spider-man, Uncanny X-Men), propose un spectacle aussi jouissif qu’original et ce, malgré les innombrables emprunts à la culture geek qu’il effectue. Protégez-vous les fesses, ça va botter grave !
Dave Lizewski est un geek gavé de comics qui décide un jour de devenir un super-héro alors qu’il ne possède aucune aptitude particulière si ce n’est celle d’être invisible aux yeux des filles. Malheureusement, ses premiers pas dans le costume de « Kick-ass » ne seront pas très concluants et il va s’en prendre plein la tronche. Néanmoins, le jeune homme ne va pas se décourager et va même petit à petit créer un véritable buzz qui va agacer le parrain de la mafia locale, Franck D’Amico. Lors de sa lutte contre le crime, Kick-ass sera alors bientôt rejoint par d’autres justiciers masqués, dont les très efficaces Hit girl et son père Big daddy, ainsi qu’un certain Red Mist…
Si Kick-ass est une véritable réussite, c’est avant tout parce qu’il est le fruit d’une collaboration entre Matthew Vaughn (qui s’est battu en finançant le film de façon indépendante) et de Mark Millar, auteur principal du comic-book. La savoureuse déconstruction du mythe des super-héros, ainsi que l’aura hyper violente et vulgaire de l’œuvre originale sont ainsi conservés, ce qui était tout bonnement inimaginable au sein d’un grand studio hollywoodien. Kick-ass contient ainsi son lot de scènes irrésistiblement drôles, de séquences d’action ultra violentes ainsi qu’un langage très peu châtiés (hélas quelque peu « adoucit » en vf). On adore ! On pense à Spider-man (plusieurs scènes des films de Raimi sont détournées), à John Woo pour les chorégraphies avec les flingues ou bien encore à Tarantino (le réalisateur s’offrant, à la manière de QT, un interlude rythmé par un morceau d’Ennio Morricone !). En outre, le film acquiert une véritable personnalité grâce également au talent des comédiens, dont l’excellent Aaron Johnson (Nowhere boy) dans le rôle-titre, une hallucinante Chloe Moretz (prochainement à l’affiche du remake de Morse) dans la peau de Hit-girl qui écrase tout sur son passage ainsi que Nicolas Cage, qui retrouve enfin un rôle à la hauteur de son talent. Ces derniers forment d’ailleurs un duo filial aussi jubilatoire qu’émouvant, ce qui peut paraître absurde lorsque ceux-ci exécutent froidement leurs ennemis en éclaboussant allégrement les murs. Et pourtant ! C’est bien là toute la réussite du film : allier à la fois l’humour et l’action au sein d’un univers moderne et cohérent, parfaitement nourri par des personnages hautement attachants. Un petit exploit en soi !
Kick-ass est bien la grosse fessée tant attendue. Matthew Vaughn est parvenu à porter à l’écran l’ouvrage de Mark Millar en conservant toute son essence parodique sans pour autant en oublier son côté subversif. A l’heure où nombre de super-héros (les vrais, avec des super-pouvoirs !) se voient édulcorés lors de leur passage sur grand écran, Kick-ass ne se permet quant à lui aucune concession, au risque de déplaire au grand public. La balle est donc indéniablement dans le camp des vrais passionnés qui se doivent de se rendre illico dans les salles obscures pour rendre hommage à cette grosse tuerie.
Note : 5/6

 

Publié dans Salles Obscures

Commenter cet article

Alex W 29/05/2010 13:13



J'ai bien trippé aussi !



samom 06/05/2010 21:19



mais moi ce genre de choses me touchent quand même.


J'ai eu la chance de voir en deux ans "morse" "millenium le film" "jar city" (quel cinéma scandinave), ou "The Chaser" "The Mother" etc...etc...


et pas "camping 2" "disco" et les autres nanards français


heureusement qu'il y a quand même de bonnes prods de chez nous (j'aimé il y a pas dix jours "La Comtesse" de et avec Julie Delpy, qui est sous côté en france)


 


 



Moskau 06/05/2010 21:13



Comme tu dis, difficile de comparer le nombre d'entrées de ces deux films. Camping est en terrain balisé (c'est une suite, c'est l'été qui approche, les français sont des veaux..heu...oups ça m'a
échappé). Kick-ass fait un score plus qu'honorable compte tenu de son sujet et du fait que le comic-book d'origine n'est pas très connu dans notre pays...



samom 06/05/2010 21:08



affreux


"Kick-Ass" est à moins de 500 000  entrées


et "Camping 2" est déjà à 2.3 millions


je sais qu'il ne faut pas comparer ce qui n'est pas comparable mais là franchement j'ai honte du 7ème art français


 


 



Sam's 06/05/2010 21:14



C'est triste et pourtant ça reflète une réalité tout aussi déprimante: le public lambda aime bouffer de la merde (et c'est pareil en Belgique)



Moskau 04/05/2010 21:51



D'accord avec la critique ! Vivement le Blu-ray