Bubba Ho-Tep

Publié le par Sam's

undefinedComédie fantastique/USA/2003/1h32
Réalisation:
Don Coscarelli. Scénario : Don Coscarelli et Joe R. Lansdale. Production : Don Coscarelli et Jason R. Savage. Musique : Brian Tyler. Interprètes : Bruce Campbell, Ossie Davis, Ella Joyce, Bob Ivy, Heidi Marnhout,…


L’auteur des 4 Phantasm laisse de côté son Tall Man et ses sphères tueuses pour nous offrir une série b surprenante et complètement réjouissante. Mélange de comédie, de fantastique et de spleen, Bubba Ho-Tep arrive enfin chez nous (direct to dvd) après s’être fait une jolie réputation dans de nombreux festivals à travers le monde (dont le BIFFF en 2003 !).
Elvis n’est pas mort ! Il est toujours bel et bien en vie dans un asile pour personnes âgées situé dans une petite ville de l’Amérique profonde ! Bon d’accord, il n’est plus ce qu’il était mais il lui reste suffisamment d’énergie pour affronter l’horrible Bubba Ho-Tep, une momie suçant l’âme de ses victimes. Aidé par un black se prenant pour l’authentique JFK (!), Elvis va devoir éliminer la créature afin de sauver son âme et celles des pensionnaires de l’asile.
Incroyable ! Avec un pitch aussi déluré qu’inattendu, Don Coscarelli réalise ici son meilleur film en alliant avec brio comédie fantastique et mélancolie. Au rythme de ses deux personnages principaux (c'est-à-dire à un rythme de déambulateur), il réussit à installer une atmosphère nostalgique et émouvante. Dans le rôle du King, Bruce Campbell (Evil dead, si vous ne le saviez pas, sortez !) compose ici son meilleur rôle. Il ne joue pas Elvis Presley, il est Elvis Presley, baby ! Il a les gestes du King, l’allure du King et les paroles du King. Il ne lui manque que la voix du King (d’ailleurs, vous ne l’entendrez pas pousser la chansonnette). A ses côtés, Ossie Davis (Malcolm X) incarne un JFK black hyper touchant. Avec de tels personnages, l’élément fantastique passerait presque au second plan même si celui-ci nous réserve quelques séquences sympathiques (l’attaque des scarabées, les hiéroglyphes sortant de la bouche de la momie…). Définitivement, Bubba Ho-Tep est l’un des films indépendants les plus surprenants de ces dernières années. Surpris par le succès du film (et on les comprend : pas facile d’attirer les foules lorsque vous avez deux pépés comme personnages principaux), le réalisateur et Bruce Campbell tourneront une nouvelle aventure qui s’intitulera Bubba Nosferatu, the curse of the she-vampires. Rien que le titre donne déjà très envie ! Malheureusement, l’excellent Ossie Davis ne pourra plus être de la partie puisque l’homme est décédé il y a un peu moins d’un an.
Hyper drôle et étonnamment poignant, Bubba Ho-Tep a tout pour devenir un film culte. Evitant toute surenchère de gore et de violence, Coscarelli a réussi à tourner, avec une grosse économie de moyens, une vision touchante et poétique de la vieillesse. Mais aussi un putain de film fantastique absurde et hilarant ! Une très belle réussite, donc.

Note : 5/6

Publié dans Home Cinema

Commenter cet article