Punisher: war zone

Publié le par Sam's

Action/USA/2008/1h47
Réalisation : Lexi Alexander. Scénario : Nick Santora, Art Marcum & Matt Holloway. Production : Avi Arad, Gale Anne Hurd. Musique : Michael Wandmacher. Interprètes : Ray Stevenson, Colin Salmon, Dominic West, Julie Benz, Dash Mihok,…


A peine la version mettant en scène Thomas Jane et John Travolta avalée que le Punisher débarque déjà en dvd dans un nouveau film sans prétention et discret, tellement discret même qu’il n’est pas passé par la case cinéma par chez nous. Une vraie petite injustice tant ce Punisher : War zone est une bande bien généreuse et débridée comme il faut, qui plus est produite et réalisée par deux femmes de caractère. Le célèbre vigilante de chez Marvel aurait-il enfin trouvé une adaptation cinématographique à la hauteur de ses célèbres méthodes expéditives ? Pas encore tout à fait mais on progresse…
Le justicier Frank Castle alias The Punisher, dans sa violente croisade personnelle contre le crime organisé, laisse pour mort le parrain de la pègre Billy Russo. Défiguré mais encore en vie, ce dernier, sous le pseudonyme de « Jigsaw », part chercher son taré de frère et prépare une vengeance terrible contre Castle en regroupant tous les membres des divers gangs de la ville...
L’histoire ne s’étoffe guère beaucoup plus que cela et préfère aligner les gunfights à base d’éclatements de cervelles plutôt que de se focaliser sur la psychologie des personnages. L’action et la gaudriole l’emportent donc sur le reste dans cette troisième version ciné du plus sombre et torturé des (anti)héros Marvel. Le manque d’inventivité se fait même ressentir par des emprunts évidents effectués sur de précédents films de super héros, tel ce Jigsaw, dont l’ « élimination » en début de film et le comportement lorgnent terriblement vers le Joker du film de Tim Burton. N’empêche, la tronche tranchée et le cabotinage de Dominic West (300), dans le rôle de ce bad guy déjanté face à un Ray Stevenson (la série Rome) parfaitement monolithique ainsi que toute l’hémoglobine qui éclabousse des décors illuminés de manière bien criarde font de ce Punisher : war zone un spectacle graphique aussi amusant que décérébré. Ca divertit son homme et ça fait plaisir à voir, surtout que c’est une femme (plutôt mignonne en plus !), Lexi Alexander (Hooligans), qui met en scène la chose, supervisée par la productrice de choc Gale Anne Hurd (Terminator et ses suites, Aliens, Hulk). Des gonzesses « who has balls » et qui en remontrent à certains mâles frileux pas foutus d’offrir leur quota de violence aux sombres héros de comics qui l’exigent ! Merci mesdames, je me suis bien éclaté devant votre Punisher joliment immodéré.
Les bad guys sont aussi cons que méchants et le scénario cherche son inspiration ailleurs, mais on s’en fiche car la violence est bel et bien au rendez-vous de ce Punisher : war zone devant lequel on sourit bêtement tout du long. Un authentique comic book movie qui ne se prend pas la tête mais qui préfère en éclater un max !

Note : 3.5/6

Publié dans Home Cinema

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Movie 05/09/2009 15:22

Idem je me suis grave éclaté devant !!! Enfin un vrai Punisher !!!