Surveillance

Publié le par Sam's

Thriller/USA/2008/1h38
Réalisation : Jennifer Chambers Lynch. Scénario : Jennifer Chambers Lynch & Kent Harper. Production : Marco Mehlitz, Kent Harper, David Michaels. Musique : Todd Bryanton. Interprètes : Julia Ormond, Bill Pullman, Pell James, Ryan Simpkins, French Stewart, Kent Harper,…


Sortons un peu du BIFFF mais restons dans le domaine du film qui dépote avec Surveillance de Jennifer Chambers Lynch. Signant ici son second long métrage, Jennifer Lynch (fille de qui vous savez) livre un polar du plus bel effet qui est malheureusement passé inaperçu lors de sa sortie en France en juillet dernier et qui sort directement en dvd par chez nous. Il est donc vivement conseillé de se précipiter chez votre revendeur le plus proche !
Deux agents du FBI arrivent dans une petite ville perdue pour enquêter sur une série de meurtres. Ils retrouvent sur place trois témoins : un policier à la gâchette facile, une junkie complètement déconnectée et une petite fille de huit ans encore sous le choc. Au cours des interrogatoires, les agents découvrent rapidement que les témoins donnent chacun une version différente des faits, dissimulant manifestement une partie de la vérité.
Pas de doute, on est bien ici en terrain lynchéen. Entretenant plus d’une connexion avec le cinéma de son père (qui co-produit en outre ce Surveillance), Jennifer Lynch parvient toutefois à faire de son film un polar ultra tendu possédant une personnalité propre. Pourtant le film commence doucement, on retrouve des tics, un travail sur le son et un décalage constant qui font inexorablement penser à Twin Peaks ou encore Lost Highway, mais très vite, la réalisatrice monte en tension et maintient dès lors le spectateur en haleine jusqu’au dénouement. Ce faisant, Miss Lynch plonge sans compromis dans une violence des plus éprouvantes, et ce qu’elle soit physique ou psychologique. Sa vision du genre humain est carrément désespérée, ses personnages étant tous plus tarés et pervers les uns que les autres. Au sein du casting, qui est d’ailleurs globalement parfait, on trouve la tronche de l’excellent Michael Ironside, la petite Ryan Simpkins (une jolie révélation qu’on reverra prochainement dans le bouleversant Gardens of the night) ainsi que les formidables (mais malheureusement trop souvent sous-exploités) Bill Pullman et Julia Ormond. Dirigés de main de maître au sein de décors minimalistes rendus véritablement étouffants (et ce qu’il s’agisse d’un petit local d’interrogatoire ou d’une portion de route au milieu du désert), les protagonistes suent, souffrent et suffoquent, tout comme le spectateur cloué à son siège en attendant un final peut être libérateur. Peut être… 
Grâce à ce second long métrage, Jennifer Lynch prouve non seulement qu’elle a un immense talent mais qu’elle possède également une sacrée paire de couilles susceptible de rendre jaloux le plus burné des réalisateurs mâles. Une jolie claque dans la gueule qui laisse inexorablement quelques traces. Et nom de Dieu, parfois ça fait vraiment du bien de s’en prendre une bonne !
Note : 4.5/6


Publié dans Home Cinema

Commenter cet article

samom 18/04/2009 23:02

je l'ai vu il y a dix jours et je suis sous le charmeune vraie réussite encore sous exposé par les distributeurs françaiset pour ceux qui ont la patience : revoir le film car celui est truffé d'indices qui amènent à LA vérité.

Moskau 18/04/2009 20:03

Je viens de revoir Lost Highway (avec Bill Pullman, tiens tiens...) et Mulholland Drive, et ce Surveillance me tente bien. J'avais peur que la "fille de" tente de faire du Lynch en moins bien, mais ton article me rassure...