Ponyo sur la falaise

Publié le par Sam's

Sorti le 08/04/2009

Animation/Japon/2008/1h41
Réalisation & Scénario : Hayao Miyazaki. Production : Toshio Suzuki. Musique : Joe Hisaishi. Interprètes (voix) : Tomoko Yamaguchi, Hiroki Doi, Yuria Nara,…



Le nouveau bijou du maître Hayao Miyazaki émerge sur nos écrans pour le plaisir des tous petits et des très grands (enfants). S’inspirant très librement de La petite sirène d’Andersen, Miyazaki-san revient avec Ponyo à un spectacle plus « simple » mais toujours aussi intelligent et merveilleux. Ne cherchez pas plus loin, pour le top du top en matière d’animation 2D, c’est ici, au pays du soleil levant, que ça se passe et pas ailleurs.
Un beau matin, Sosuke, cinq ans, découvre une petite fille poisson rouge nommée Ponyo, coincée dans un bocal. Le petit garçon la délivre et lui promet de s’occuper d’elle, mais le père de celle-ci la force à revenir avec lui dans les profondeurs. Bien décidée à devenir humaine, Ponyo s’échappe et retrouve son ami terrien. Mais avant de prendre la fuite, elle répand dans l’océan l’élixir magique de son père, bouleversant ainsi le monde marin…
En fervent défenseur de l’animation 2D, le réalisateur du Voyage de Chihiro et son équipe (plus de 350 personnes tout de même !) ont essentiellement travaillé sur base d’aquarelles (logique, pour un film qui se déroule dans un cadre insulaire). Dès les premières minutes, la magie opère : un balais sous-marin où fourmillent mille et un détails et couleurs s’offre à nos yeux, bercés par la merveilleuse symphonie de Joe Hisaishi. Délicatement, et sans une once de résistance, nous voilà plongé dans l’univers du nouveau Miyazaki. Depuis Le Château ambulant, dont le succès public fut étonnamment médiocre par chez-nous, on attendait impatiemment que l’artiste nous reprenne par la main pour nous emmener au coeur d’un univers féerique dont il est le seul à avoir les clefs. Mais Ponyo est à ranger du côté de Mon voisin Totoro plutôt que de Princesse Mononoké. Ici, la bestialité des hommes fait place à la candeur de l’enfance tandis que la violence fait place à l’amour. Car entre le petit Sosuke et Ponyo, c’est une véritable histoire d’amour qui se dessine, c’est la rencontre de deux univers antagonistes qui vont se transformer et fusionner (les eaux recouvrent les terres, Ponyo se change en petite fille). Trop mignon. Mais comme toujours avec Miyazaki, la notion de « mignon » s’accompagne d’intelligence et de clairvoyance. Hors de question de tomber dans une naïveté propre à la trop grande majorité des productions animées enfantines, Ponyo refoule tout manichéisme et invite, dans la grande tradition Miyazakienne, à la solidarité entre les êtres et leur environnement. Le spectacle est donc incroyablement accessible et parvient à enchanter les plus petits tout en faisant retomber en enfance les adultes. Le refrain est peut être connu mais parvenir à chacun de ses nouveaux films à nous envoûter de la sorte, cela ne tient plus du génie, c’est carrément divin !
Ponyo est un spectacle à la fois beau, drôle, fou, émouvant et accessible à tous, qui parvient à renouer avec les thématiques chères à l’artiste (univers féerique, respect de l’environnement et des êtres,…) tout en les actualisant habilement. Les plus âgés lui préféreront certainement le plus adulte Princesse Mononoké (son chef d’œuvre ultime), mais peu importe puisque le plaisir est toutefois bel et bien présent, et ce quel que soit l’âge de vos artères.
Note : 5/6

Publié dans Salles Obscures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gally 20/04/2009 09:01

ayé je l'ai vu !!!et j'ai adoré ( même si mon ghilibli favori demeure encore et toujours Chihiro ! ) , le côté enfantin colle des étoiles plein les yeux , couleurs éclatantes , personnages surprenants , on ri , on s'émerveille , on plane a 15 000 et on applaudit la prouesse niveau animation parce que réussir un tel bijou sans avoir recrours a des ordis c'est BÔ !!j'adore tout particuliérement la scéne ou ponyo court sur les vagues ou celle ou elle s'endort avec ses ti yeux qui se ferment doooucement ( minimoi fait pareil des fois ^^ ) ou la balade sur le bateau ...BREF un ti bijou de plus made in ghibli !!!Marssi M'ssieur Miyazaki >_

Sam's 20/04/2009 17:51





Fry 10/04/2009 09:58

oué moi j v aller le voir d'office! j'ai adoré "Mon Voisin Totoro"! mais aussi "Le Voyage de Chihiro" ainsi que "Porco Rosso" et j'en passe... par ex n'oublions pas que c Hayao Miyazaki qui à fait cette fabuleuse série animée qui a participé à rythmé mes mercredi après-midi de petite t^te blonde, je parles de "Sherlock Holmes" Tiens  pour ce qui est de Ponyo, voici un site que je trouve particulièrement interressant: cliquez ici pour le découvrir! je vouhis incite à le parcourir, plusieurs pages ont été créées sur ce dernier film de l'ami Hayao: histoire, personnages, création du film... bonne lecture à vous!

Sam's 10/04/2009 22:10


Ponyo a ne pas louper, effectivement, un Miyazaki sur grand écran c'est toujours quelque chose!
Sherlock Holmes ou encore Edgar sont de vrais régals, à redécouvrir...
 


columboy 09/04/2009 19:36

TROOOOOO BOOOO PONYOOOOOOO... ça fait du bien... et par temps de crise encore plus ;-)sinon Princesse Mononoke son chef d'oeuvre ultime on est d'accord tout pareil :-)