Two lovers

Publié le par Sam's

Sorti le 24/12/2008

Drame/Romance/USA/2008/1h50
Réalisation : James Gray. Scénario : James Gray & Richard Menello. Production : Donna Gigliotti, Anthony Katagas, James Gray. Musique : Dana Sano. Interprètes : Joaquin Phoenix, Gwyneth Paltrow, Vinessa Shaw, Isabella Rossellini, Elias Koteas,…



Après La Nuit nous appartient, James Gray enchaîne plus vite qu’à l’accoutumée et laisse de côté les affaires mafieuses pour se concentrer sur ce pur film d’amour intitulé Two Lovers. Aucune inquiétude à avoir cependant, ce nouveau métrage est un pur joyau d’une noirceur déconcertante où les thèmes chers au cinéaste font toujours partie intégrante de l’oeuvre.
New York. Leonard, un type tourmenté devenu suicidaire suite à sa précédente liaison amoureuse, hésite entre suivre son destin et épouser Sandra, la femme que ses parents lui ont choisi, ou se rebeller et écouter ses sentiments pour Michelle, sa belle voisine volage, dont il est tombé éperdument amoureux. Entre la raison et l'instinct, il va devoir faire le plus difficile des choix...
« C’est souvent difficile de traiter sérieusement de l’amour ; en général les films qui en parlent sont des comédies romantiques parce que c’est un état qui apparaît parfois comme un peu absurde. Très souvent, nous tombons amoureux d’un rêve ou d’une obsession. Cela m’a donné envie d’écrire une histoire sur l’amour, mais d’un point de vue qui m’apparaissait comme plus personnel. » Lorsqu’un réal comme James Gray livre une romance, on est forcément loin des mièvreries hollywoodiennes habituelles. En changeant de registre et en s’inspirant de Nuits blanches de Dostoïevski, le réalisateur poursuit pourtant l’exploration de ses obsessions chères (le poids de la famille, la pression sociale, la passion, la solitude,…) tout en se renouvelant. En résulte un film bouleversant, à la fois triste et beau, où les sentiments amoureux sont déclinés sous quasiment toutes leurs formes. Le casting est fabuleux, Joaquin Phoenix excelle une fois de plus (ne part pas mec, reste dans le cinéma !), Gwyneth Paltrow endosse ici le meilleur rôle de sa carrière et Vinessa Shaw (La Colline a des yeux, 3h10 pour Yuma) est tout simplement merveilleuse. Parmi les seconds rôles on retrouve avec plaisir le trop rare Elias Koteas (Crash, La Ligne rouge) et la gracieuse Isabella Rossellini, absolument remarquable dans le rôle de la mère. Comme toujours, le travail exercé sur le son et l’image est considérable. Le plus petit espace filmique est exploité à merveille et les choix musicaux sont parfaits. Bien qu’il s’agisse de romance, Gray parvient à faire monter de l’angoisse tout le long de son film et ce, jusqu’à un final absolument bouleversant prenant la forme d’un faux happy end. Son film nous parle, nous émeut, nous ébranle, bref, Two Lovers est ce que j’appelle un VRAI film d’amour.
Qui préférez-vous : la blonde ou la brune ? Comme dans la vie, le plus difficile est de faire les bons choix pour atteindre le bonheur. Le personnage interprété par Joaquin Phoenix le trouvera-t-il enfin à l’issue du film ? Ca se discute comme dirait l’autre…
Note : 5/6

Publié dans Salles Obscures

Commenter cet article

columboy 19/01/2009 18:30

une très très bonne année à toua Sam's... avec tout plein de grands et chouettes rendez vous ciné pour la ryhtmer... sinon toujours pas vu Two Loveurs... arghhhh.... sort dans 15 jours ici à Montréal !

Sam's 20/01/2009 21:08


Merci Columboy! :)
Pour Two lovers, tu verras que l'attente aura été longue mais bonne ;)