Palmarès 24ème Festival International du Film d'Amour

Publié le par Sam's

coeur-fifa.jpgVoilà, le Fifa c’est terminé, maintenant, va falloir revenir à une vie plus ou moins normale. Au niveau des films, je me suis fait une quinzaine de longs métrages, dont seulement une daube (La Jeune fille et les loups). Le reste des films visionnés étaient soit très bons (The Darjeeling Limited, Le Papier ne peut pas envelopper la braise) soit très sympas (La Visite de la fanfare, Regarde moi, Promets-moi, Un Baiser s’il vous plaît,…). Ce qui est plutôt cool mais le principal pour moi c’était que mon travail soit apprécié et que tout se passe bien dans le secteur où j’avais la chance d'oeuvrer aux côtés de personnes formidables. Allez, pour finir en beauté et avant de reprendre des activités « normales » au sein du blog, je vous laisse l’essentiel du palmarès 2008 :

Grand Prix : Once de John Carney (Irlande)

Prix du scénario : Haïti Chérie de Claudio del Punta (Haïti/Italie)

Prix d’Interprétation Masculine : Sasson Gabaï pour La Visite de la fanfare de Eran Kolirin (France/Israël)

Prix d’Interprétation Féminine : Sabrina Ben Abdallah et Zhora Mouffok pour Dans la vie de Philippe Faucon (France)

Coup de cœur du Jury : La Visite de la fanfare de Eran Kolirin (France/Israël)

Prix du Meilleur Film Européen : This is England de Shane Meadows (Grande-Bretagne)

Prix du Public : When she jumped de Sabrina Farji (Argentine)



Once de John Carney
 

Publié dans Evènements-Festivals

Commenter cet article

Bastien 18/02/2008 22:46

Ouais, un festival riche en émotions : le rire (Il 7 e l'8), les pleurs (Paris... mon dieu que c'est nul !), les déceptions (Kusturica), les surprises (La visite de la fanfare), les loupés (This is England, Darjeeling Limited)...A l'année prochaine pour l'apothéose du quart de siècle !

max 17/02/2008 21:21

ouf... snif...c fini...Je suis un peu melancolique mais soulagé aussi. C'etait epuisant mais tellement grisant. Tous ces souvenirs trottent encore dans ma tête.  Casta est une emmerdeuse, Sonia Rolland est une crême. Lelouch est un grand monsieur et Zulawski un alcolo psychopathe : DEt puis, plus personnelement, je n'oublierai pas Laura... mon homologue cubaine... que je ne reverrai peut-être jamais... : (Ce palmares est une fomidable vitrine pour le festival et son rayonnement international. En ce qui concerne le Grand Prix, La Visite de la Fanfare et Dans La Vie sont à mes yeux beaucoup plus fort que cette sympathique bluette de Once... mais bon.. le jury est souverain.A l'année prochaine pour une édition anniversaire chaude comme la braise !

Sam's 17/02/2008 22:25

Héhéhééééé, les invités et leurs personnalités si...particulières. C'est toujours drôle de découvrir et d'entendre leurs vices et caprices...surtout quand on ne doit pas les réaliser. ; DJ'espère que ce sera chaud comme la braise pour le 25ème, ouais! Une petite section "pink eiga" pour l'occasion?? lol on peut toujours rêver...