MOH2: The Washingtonians (George le cannibale)

Publié le par Sam's

affiche-Washingtonians.jpgRéalisation : Peter Medak. Scénario : Richard Chizmar et Jonathon Schaech. Musique : Richard Band. Interprètes : Jonathon Schaech, Venus Terzo, Abraham Jedidiah, Esme Lambert, Saul Rubinek,…


Ce coup-ci, c’est le réalisateur de Romeo is Bleeding et de La Mutante 2 qui est élevé au rang de « Masters of Horror ». Peter Medak met donc en scène cet improbable récit de président cannibale proposant ainsi une relecture ahurissante de l’Histoire des Etats-Unis. Je vous rassure tout de suite, il est permis de rire (et c’est même plutôt conseillé).
Après le décès de la grand-mère, une petite famille tranquille se rend dans la demeure de la défunte afin de régler les problèmes de succession et revendre la maison. En faisant un peu de rangement, ils découvrent dans la cave une lettre vraisemblablement écrite par George Washington désignant ce dernier comme un cannibale raffolant de fillettes. Suite à cette découverte, la famille est en proie à une secte d’adorateurs prêts à tout pour récupérer la lettre…
Il paraît que le ridicule ne tue pas mais il y a tout de même des limites ! Présenté sur un ton très sérieux, The Washingtonians sombre malheureusement très vite dans le grotesque. C’est pour cette raison qu’il vaut mieux en rire plutôt que d’adhérer à cette histoire totalement absurde. Hormis quelques moments appétissants où l’on voit des petits vieux dévorer de la viande (principalement humaine), l’épisode est très navrant. Histoire naze, comédiens très moyens, personnages stéréotypés, mise en scène ennuyante,… George le Cannibale (c’est bien plus marrant comme ça, tiens) ne tient pas la route un instant. En plus, le réalisateur en remet une couche avec son final où un autre George est symboliquement fustigé. Si le délire aurait été plus exacerbé, ça passerait nettement mieux.

Note : 1/6

Washingtonians.jpg

Publié dans Home Cinema

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

kriss 07/11/2007 22:48

Pas du tout daccord, je trouve au contraire que ça se prend pas au sérieux du début à la fin (à la limite la première scène non comprise), je trouve au contraire que beaucoup de scène montre le délire assumé (George va taper à la chambre de la fille, le final complètement chaotique), j'ai vraiment eu l'impression de voir un scénario des simpsons, les gags faciles en moin, j'y ai pas vu une oeuvre qui snobe le genre ou autres, le plan final et quelques dialogues sont bien la pour renforcer l'impression, bon ok après c'est pas tellement dd l'horreur, mais j'ai bien aimé cet épisode qui se démarque nettement des autres !

Sam's 08/11/2007 00:13

Bah ouais c'est vrai qu'y a un côté burlesque mais par moment j'ai l'impression qui se prennent quand même un peu trop au sérieux et là ça passe pas. Mais s'ils voulaient vraiment faire un bon truc bien délire et comique à la Simpson ils auraient dû y aller plus à fond j'trouve.