BloodRayne

Publié le par Sam's

affiche-Bloodrayne.jpgFantastique/Action/USA/2005/1h35
Réalisation :
Uwe Boll. Scénario : Guinevere Turner. Production : Uwe Boll, Shawn Williamson, Dan Clarke. Musique : Henning Lohner. Interprètes : Kristanna Loken, Ben Kingsley, Michael Madsen, Michelle Rodriguez, Matt Davis,...


Je sais ce que vous allez me dire : « Sam’s, t’as encore, malgré tout, maté un film de Uwe Boll. C’est pas bien ! » Oui je sais, j’ai honte. N’empêche, BloodRayne n’est pas le pire. Et il y a la ravissante Kristanna Loken dans le rôle principal ! Oui bon d’accord, ça ne suffit pas. Je ferai 50 pompes en guise de punition, c’est promis.
Elevée et exhibée dans un cirque, Rayne est une créature mi-humaine mi-vampire. Refusant de boire le sang des innocents, elle décide de se nourrir uniquement du fluide d’autres créatures de la nuit. Après s’être enfouie, elle rejoint des chasseurs de vampires afin de retrouver et éliminer son père, Kagan. Ce dernier, en bon méchant pas beau, s’est mis en tête de prendre le contrôle de la Terre grâce au pouvoir de reliques légendaires…
Encore une adaptation de jeu vidéo pour le réalisateur d’origine allemande. Ne connaissant pas le jeu original, je ne vais donc pas vous en parler ni faire de comparatif car de toute façon, on s’en fout ! Une fois de plus, le film de Uwe Boll bénéficie d’un scénario de merde, d’un montage avec plein de faux raccords, de scènes d’action aussi molles que mes fesses et de comédiens n’ayant pas peur du ridicule. Il est d’ailleurs toujours assez ahurissant de voir le nombre de têtes connues se faisant massacrer devant les caméras du réalisateur. Ici, on peut voir, en vrac, un Michael Madsen souffrant de douleurs lombaires (ce qui expliquerait qu’on ne le voit quasiment pas lever l’épée), une Michelle Rodriguez qui entretient bien sa mine boudeuse, un Ben Kingsley qui ne ferait même pas peur à une mouche, un Udo Kier qui se fait vite dégommer, un Billy Zane arborant une jolie moumoute ou encore, et là c’est la palme de la tronche de cake du film, un Will Sanderson hilarant quand il fait sa tête de constipé (c'est-à-dire tout le temps). Ahlàlà, tout cela est tellement ridicule qu’à la fin du film on a obtenu des abdos en acier. En tous cas, vaut mieux en rire qu’en pleurer. Au sinon, à part ça, il y a quand même un ou deux petits trucs qui m’ont plus : d’une part, les maquillages et les effets sanguinolents qui sont notamment exécutés par Olaf Ittenbach (le réalisateur de Premutos) et une scène de sexe à moitié réussie (seulement à moitié réussie car on ne voit pas du tout l’anatomie de Kristanna Loken) où la belle Rayne s’agrippe sur le pauvre Sebastian (il a pas trop l’air de se rendre compte de ce qui lui arrive, le malheureux). Y en a qui ne se rendent pas compte de la chance qu’ils ont !

Note : 1.5/6

Bloodrayne.jpg

Publié dans Home Cinema

Commenter cet article

Movie 26/10/2007 19:54

Du bonheur en barre, Uwe Boll est en passe de devenir mon réal le plus culte !!! J'ose même matter la sequelle qui se pase au temps du western !!!

Sam's 27/10/2007 16:50

En tous cas celui-ci, comme House of the Dead, il est 'achement comique. Pas comme Alone in the Dark qui là est vraiment pénible à regarder.